Calendrier

« Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

OSV

Le Blog du Philosophe-Voyou

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Postulons pour l’existence d’un Kama Sutra européen

Par OSV :: 09/06/2008 à 0:01 :: Vita quotidiana

    

 

Oui, à l’heure où l’univers de consommation s’est emparé de la chose, afin de créer chez l’acheteur une giclée émotionnelle d'emplette, cela semble un lieu commun. Il suffit d’allumer son ordinateur pour être envahi, malgré soi, par « le plaisir en vente ». Tout ce qui concerne la sexualité a été soigneusement récupéré de telle sorte que nous perdions le contrôle de nous-mêmes et que nous nous installions dans de nouvelles normes : fellation versus sodomie Et c’est là qu’intervient la philosophie, plus particulièrement, la philosophie-voyou.

 

Car, contrairement à ce qu’on voudrait bien croire, il ne s’agit pas d’une nouvelle vague de liberté, gagnée à la « force du poignet ». Ni d’existences subversive, modèles d’autonomie et d’indépendance. Ni encore de plaisir pur et dur. C’est tout simplement de l’esclavage à un système économique qui a, très savamment, orchestré l’aliénation de l’homme – surtout – et de la femme par de la rhétorique virtuelle. « Cliquez ici et vous verrez ce que vous n’avez jamais encore vu ». Où s’arrête le cercle du vice, dans cette surenchère de la sexualité exhibée ?

 

Réponse : Là où ma volonté me l’ordonne.

 

Question : Comment m’interdire ce que mon corps désire ?

 

Réponse : Par l’élaboration de mon propre « Art d’aimer », en marge des normes et des lois de la finance. En contre à l’optimisation chronologique dont nous sommes sans cesse les victimes : prendre le temps de faire l’amour,  c’est déjà une preuve de résistance au système. La jouissance « construite » avec art, et partagée avec passion, c’est déjà être un voyou, qui ne se laisse dicter de contrainte par rien ni personne.

 

C’est bien ce qu’avait compris les monothéismes des premiers temps qui ont, avec sapience, fait disparaître la plupart des « Kama Sutra » antiques. Ils voyaient bien le problème que cela induisait : la perte de contrôle des individus.

 

Je postule donc à l’existence d’un « Art d’aimer » antique, illustré, héritier de l’Inde-Européenne, tel qu’on le trouve à Pompéi, sur des fresques, dans le « Lupanar ». Là, les amants intelligents trouvaient face à leur ébats physiques les voies de la sagesse peintes en de petits tableaux. Toutes les « positions » s’y trouvaient, de manière à esthétiser ce que le chien de la Villa d’à côté accomplissait sans arrière-pensées. De ce Kama Sutra romain, il ne nous reste rien, à l’exception de ces quelques fresques…Mystère.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Le Philosophe-Voyou - Blog créé avec ZeBlog